Partagez | 
 

 NATE avec un titre très très long

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2015
Messages : 151
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1620 (+150 pour alliance)
Résidence du personnage : Magma
Points de jeux : 42

Techniques
Techniques illimitées: Firehaméha - Hi no Seigyo - Metamorphose
Techniques 3/combat: Akumahi - Shukumei
Techniques 1/combat: Shounetsujigoku

MessageSujet: NATE avec un titre très très long   Dim 26 Juil - 17:49


Okugi venait de dévoiler son visage, et Nate resta sous le choc de la nouvelle.

« Nate est le meurtrier de mon fils ?! »

Okugi se mit à rire et annonça :

« Mais ne t’inquiètes pas je n’ai surement pas tué ton fils de ton univers, car sinon tu serais également mort. »

Okugi n’avait aucun intérêt à mentir, et Nate le savait, mais ses pensées étaient à présent brouillées : il ne savait plus quoi penser. Serait-il possible tout de même qu’un autre Nate aurait tué son fils ? Il annonça alors simplement :

« Tu es capable de changer de dimensions toi aussi … »

Okugi souri et répondit :

« Eh oui, tu n’es pas le seul à avoir réussi à créer une machine pour changer de dimension.  »

Le démon retira quelques bandages de son bras droit et lui montra une montre.

« Je te présente ma machine pour changer de dimension. Oui elle est bien moins primitive que la tienne ! »

Okugi était donc capable de pouvoir changer de dimension très facilement. Cela voulait donc dire qu’à tout moment il pourrait se retrouver dans une autre dimension, Mais cela pouvait également dire …

« Comme tu dois le supposer Nate, je te le confirme, on est bien dans une autre dimension. »

Okugi avait donc emmené Nate dans une autre dimension pour être certain de ne pas être dérangé par les magmas. Du coup ceci ouvrit une nouvelle question :

« Et dans quelle dimension nous trouvons nous, la tienne ? »

Okugi frappa dans ses mains et répondit :

« Bravo tu as vu juste ! »

Son adversaire était plutôt puissant, et il y avait de très fortes chance qu’il soit devenu un ennemi d’état, donc s’il arrivait à faire remarquer sa présence, il y avait fort à parié que des magmas viennent. Il se demandait bien qui pourrait bien vivre dans cette dimension. Nate augmenta son énergie brutalement, et Okugi explosa de rire.

« Tu tentes de faire venir des gens ? Hélas pour toi c’est inutile. Ils sont tous morts. »

Okugi s’approcha de Nate et attrapa sa main et la posa sur sa tête.

« Vas-y, regarde dans mes souvenirs. »



Flashback

Nate était en train de train de rentrer chez lui, mais rapidement il remarqua quelque chose d’étrange en rentrant chez lui. Oui une quantité importante de sang. Le scientifique s’avança et vit avec horreur les corps inertes d’Alouqua et de son fils. Les jours passèrent et Nate fut incapable de faire le deuil. Finalement Nate décida de prendre l’air, mais rapidement que ceci n’allait qu’empirer son état. Oui les gens n’avaient aucune pitié pour le magma, de nombreuses phrase s’accumulèrent : ce type est un fou forcement ça allait forcement dégénérer, de toute manière ce n’était rien d’autre qu’une démone, finalement le monstre née d’une union interdite est mort. Même le chef de la planète Yougan lui avait tourné le dos. Au final Nate souffrait, et en plus les magmas le pointaient du doigt.

Dans cette dimension Alouqua n’a jamais caché son identité de démone, et les magmas plutôt racistes n’appréciaient guère sa présence. Et forcement le fait qu’un enfant soit né d’un magma et d’une démone n’arrangea pas les choses. Nate rentra chez lui extenué. Pendant des jours et des jours il s’était mis en tête de retrouver l’assassin, mais au final aux yeux de Nate il n’y avait pas un assassin, mais bien un peuple d’assassin.

« Ils voulaient se débarrasser de nous. Eh ben très bien, je vais me débarrasser d’eux. »

Nate attrapa un masque, et commença ses expériences. Il était en train de mettre au point l’arme qui allait tué toute la planète. Il avait découvert une molécule inhibant le processus de régénération des magmas tuant un magma en un jour et en le couplant avec un virus il comptait bien mettre en place une véritable épidémie. Nate termina rapidement ses virus mutantes, et il s’amusa à les propager un peu partout. Bien entendu il s’était gardé un antidote pour lui.  La suite était évidente, les magmas tombèrent rapidement l’un après l’autre. Yougan fit son apparition devant la maison de Nate, souffrant et annonça :

« Nate je t’en supplies sauve nous, tu es un brillant scientifique, tu devrais trouver un antidote non ? »

Nate afficha un grand sourire et répondit :

« Oh maintenant je suis un brillant scientifique et plus le fou qui s’était marié avec le diable ? »

Yougan cracha du sang et reprit la parole :

« Je n’ai dit que seulement les magmas voulaient entendre, tu les connais ils ont du mal avec les autres espèces. S’il te plait sauve nous. »

Nate arrêta de sourire et annonça :

« Hélas pour toi, il y a bien un magma qui ne voulait pas entendre ça, et il se trouve ironiquement pour toi que ce soit bien celui qui aurait pu te sauver ta vie. »

Nate lui montra un flacon, avec écrit en grand antidote (uniquement pour trôler Yougan). Il afficha un énorme sourire et il ferma la porte tout en annonçant :

« Adieu ! »

Nate devint ainsi le dernier magma de la planète,et sans doute le véritable assassin était mort, mais il restait un point qu’il n’appréciait pas : il était trop faible. Le magma était posé sur une chaise fait à partir de reste de magmas, et se mit à réfléchir tout en regardant un œil Shukumei qu’il tenait dans sa main.

« Ces yeux pourraient me permettre de donner la puissance qu’il me manque. Dommage qu’il n’y est plus de magmas pour en avoir plus. »

Subitement une idée vint dans la tête du magma qui afficha un grand sourire en y pensant :

« Il me suffira alors d’aller un endroit où les magmas existent encore : dans un autre univers. »

Nate prit alors énormément de temps pour créer sa machine, mais finalement après des siècles de travails il arriva finalement à se créer sa machine dans une montre.

« Nate est mort en même temps que sa femme Alouqua et son fils Ginko, mais aujourd’hui est la naissance d’un nouvel être : Okugi. »

Nate avait fait une anagramme avec le nom de son fils Ginko. Il a néanmoins retiré la lettre N, lui rappelant trop son ancien nom, il le remplaça par la lettre U, U pour univers.




De nos Jours, Univers d’Okugi

Okugi retira la main de Nate de son visage, et la première pensé de Nate fut au sujet de ce virus. Pourrait-il se faire contaminer ? Non aucunement possible, car pour survivre un virus a absolument besoin d’un hôte. Et sans hôte, un virus ne peut pas survivre et disparait. Nate annonça :

« Tu es parti de dimension en dimension pour chasser les yeux Shukumei ? »

« En effet je suis partie de dimensions en dimensions, et dans un premier temps me suis concentré sur les yeux de Nate, car c’était la cible la plus facile. Et quand je suis devenu suffisamment fort j’ai pu m’attaquer aux gros morceaux. »  Okugi fit une pause de quelques secondes et reprit  « Puis j’en ai eu marre de bouger, je me suis dit qu’il serait sans doute plus intéressant de produire directement en masse des Shukumeis. Puis après être allé dans une nouvelle dimension j’ai donc contacté Gohen, savant qu’il serait intéressé par ma proposition et je me suis servi de lui pour la production de masses d’yeux. Hélas il a échoué mais maintenant je connais la recette. »

Nate récupéra dans sa veste son paquet de clope et sortit une clope, et il l’alluma et finalement après l’avoir posa sur sa bouche répondit à Okugi :

« Et que fais-tu de tous ces yeux ?  Collectionner des yeux Shukumei, drôle de passions.»

Okugi fit subitement apparaitre dans sa main droite une boite en bois que Nate reconnue : Ichiji avait mis là-dedans les yeux de Nate de l’autre univers.

« En parlant de collection voici ma dernière pièce. Il m’a fallu un mois pour les trouver c’est pour ça que j’ai tardé à te rendre visite. » Okugi sortit les deux yeux. « Je vais tout de suite te montrer ce que j’en fais. »

Okugi avala les deux yeux devant Nate. Il y avait de fortes chances qu’avec ce processus il gagne en puissance. Et justement le magma vit son énergie augmenter brutalement.

« Je ne pouvais pas partir de cet univers sans récupérer les yeux de Nate, c’est comme un rituel pour moi. D’ailleurs c’est aussi pour ça que j’ai emmené, pour récupérer ton œil. »

Décidément les gens en avaient après son œil, mais jamais il se serait imaginé que ce soit une autre version de lui qui tente de lui chiper.

« Tout devient claire à mes yeux Okugi. Tu es juste jaloux. Jaloux que les autres Nate ne soient pas devenues un monstre comme toi… »

« TAIS-TOI »

« … Jaloux de voir qu’un Nate possède toujours sa femme et son fils. C’est pour ça que tu t’es amusé à attaquer Kuniyoshi devant moi, et que tu as emmené Alouqua ici. Oui tout ça juste pour calmer ta jalousie… »

« TAIS-TOI »

« … Et devenir plus fort c’est sans doute un moyen pour toi de combler cette faiblesse qui te ronge. Oui à tes yeux le véritable meurtrier ne sont pas les magmas, mais toi et ta faiblesse… »

« JE T’AI DIT DE LA FERMER »

« … Car si tu avais été plus fort, sans doute tu aurais pu les sauver. Les magmas, ne sont simplement des boucs émissaires que tu avais choisis pour te persuader que ce n’étais pas ta faiblesse le responsable. Et quand tous les magmas sont morts, cette dernière a ressurgit et tu as donc cherché un moyen de devenir plus fort. Mais jamais cela se calma, tu n’étais jamais assez fort à tes yeux.»

« Ok tu l’as cherché. »

Okugi retira l’intégralité de ses bandages, mettant en évidence son torse : complétement remplis d’œil Shukumeis.

« Voilà ce que je fais des yeux, je me les rajoutes ! Grace à ça j’ai pu obtenir plein de capacités intéressantes. J’ai hâte d’essayer le nouveau pouvoir que j’ai obtenu. Mais le plus important c’est de voir si mon pouvoir principal a bien évolué. »

Nate comprit à présent pourquoi Okugi avait l’air si puissant : il possédait un nombre incalculable d’yeux Shukumeis ! Mais ce qui l’inquiétais le plus, c’était de voir à quoi pouvait ressembler le véritable pouvoir d’Okugi : avec autant d’yeux, cela risque d’être un pouvoir dépassant l’entendement.

« Nate, prépare-toi à affronter mon véritable pouvoir. »

Tous les yeux d’Okugi brillèrent, il comptait donc bien montrer toute sa puissance.

« Shukumei : Psychique... »

Le même nom pouvoir que Nate ? Pas vraiment.

« … Omoide no Ryoko. »

Nate se retrouva dans un monde complétement assombris, encore une nouvelle téléportation ? Pas vraiment. En regardant il avait cette sensation de déjà-vu.

« Bienvenue dans ton cerveau Nate ! »

Oui ce pouvoir semblait identique à sa capacité Kosou lui permettant d’apercevoir un bref aperçu des souvenirs de l’autre personne. Okugi pointa du doigt le magma et annonça :

« Tu connais très bien ce pouvoir car tu l’utilise, mais tes possibilités sont très limités pour le moment. Tout simplement car tu ne possèdes qu’un œil Shukumei. »

En effet Nate utilisait cette capacité, mais ne s’était jamais rendu compte que cette technique venait en réalité de son œil. Bien entendu en savant les nombres d’yeux incalculable que possédait le magma il redoutait le pire à présent, et Okugi allait confirmer ses doutes.

« Tu dois maintenant te questionner sur mes capacités. Alors à la base comme toi j’étais seulement capable de voir quelques souvenirs. Mais avec des yeux supplémentaires j’ai eu la possibilité de naviguer comme je le sentais dans les souvenirs. J’étais capable même de récupérer les souvenirs les plus enfuit possible. Puis avec des yeux supplémentaire j’ai eu la possibilité de rajouter quelques faux souvenirs, et même d’en rajouter.»

Nate était capable de voyager dans les souvenirs également mais avec autant de précision, et il était incapable de le faire sans l’accord de son opposant, ce qui ne semble pas être le cas pour Okugi.

« Mais à présent je sens que mon pouvoir à encore évolué, et en bien ! »

Okugi regarda sa main droite et explosa de rire et regarda son adversaire tout en annonçant :

« Il semblerait que je sois devenu l’égal de dieu. »

Okugi montra sa main droite qui présentait à présent 6 doigts. Nate ne compris pas où voulait en venir son adversaire qui venait de faire apparaitre un sixième doigt.

« Je vois que tu n’as toujours pas compris, je vais te montrer un exemple qui va t’être plus explicite. »

Okugi ramena son adversaire dans le désert et attrapa une grenouille des sables et il la montra à Nate. Subitement cette dernière de couleur jaunâtre changea de couleur pour devenir violette. Une troisième patte fit son apparition, et même un troisième œil. Nate recula comprenant à présent le pouvoir de son adversaire qui s’était étendu à bien plus que le contrôle de souvenirs.

« Tu peux modifier le code génétique … »

Okugi explosa de rire tout en reposant la grenouille mutante par terre.

« Je suis capable de changer les souvenirs à telle point que je peux lui donner une nouvelle personnalité, mais à présent je suis aussi capable de modifier le génome de tout être vivant. Je n’ai plus de limite, je suis devenue un véritable dieu ! Juste dommage que je sois obligé de toucher l’être pour y arriver.»

Nate fit tomber sa cigarette et répondit :

« Tu n’es pas devenu un  dieu, mais un monstre. »

Okugi continua de rire, et au bout de quelques secondes sécha ses larmes.

« L’un n’empêche pas l’autre. Mais je vais devoir poursuivre ma quête pour en devenir définitivement un, histoire que je sois capable de créer de la vie à partir de roches. A ce moment-là, je serais devenu Dieu. »

Subitement le décor redevint noir, Okugi s’était donc amusé à retourner dans les souvenirs de Nate. Et il s’avança de ce dernier et annonça avec un grand sourire :

« Tu dois te demander, comment tu pourrais vaincre un dieu ? En effet, et même les prières seront inutiles, car le seul dieu qui va t’écouter ce sera moi. »

Nate tenta de fuir, mais rien à faire il était bien bloqué dans ce monde obscur.

« Maintenant la grosse question. Que vais-je faire de toi ? Je pourrais faire de toi mon serviteur ? Non j’ai plus marrant, je vais retirer tous tes bons souvenirs, ahahah ! »

Nate pointa du doigt son opposant et répondit :

« Tu comptes me faire souffrir autant que tu as souffert ? Se serait juste un moyen pour toi de te venger de ta souffrance. »

Okugi ignora les paroles de Nate et annonça :

« Commençons par voir ce souvenir. »

Un écran géant se forma, et comme une tablette Okugi changea de page dessus, puis s’arrêta facilement et le décor changea. On se situait à présent dans la maison de Nate, on pouvait voir le corps d’Okugi juste devant la maison, et Nate tomber en sanglot, accompagné d’Alouqua.

« Ce passage me semble vraiment intéressant. Je pense que je vais le conserver. »

Il fit tourner les souvenir et il remarqua un point étrange :

« Oh un gros souvenir qui a été verrouillé, sans doute un passage de ta vie que tu as voulu oublié. »

Okugi faisait sans doute référence aux souvenirs de Nate lors de son travail avec Stinger sur Leto disparut de la mémoire de Nate.

« Oh un super souvenir ! Il semblerait que tu apprécies grandement cet Enki. Je pense que ce genre de souvenir te seras inutile, aller hop enlevé. »

Nate s’écria tout en perdant tous ses souvenirs au sujet d’Enki.

« Et je vais également enlever ceux ce Hikaritatsu, ceux de Stinger, et aussi de Rapabienski et même les bons souvenirs que tu as eu sur magma. Il ne va rien de rester. Ah si, il reste un bon souvenir, celui d’Alouqua, je vais également le supprimer. Tu vas juste te souvenir de la mort de ton fils, et des gens te haïssant.»

Nate tomba à genoux, le regard vide.

« Et pendant que j’en suis là, je vais te rajouter des souvenirs, et te faire un petit cadeau. »

Nate et Okugi retournèrent dehors, et Nate semblait à présent complétement déprimé.

« Comment t’appelles-tu déjà ? »

Nate prit quelques secondes avant de répondre :

« Caca. »

Okugi explosa de rire :

« Ahah, ce nom te va tellement bien. Très bien caca, connais-tu la femme qui est couché là-bas ? »

Nate fit non de la tête, et Okugi répondit :

« Très bien ! Alors vas la tuer à présent. »

Nate fraichement rebaptisé en caca s’avança vers cette dernière. Il forma dans sa main droite de l’électricité. Le plan diabolique d’Okugi était en cours, il allait laisser Nate tuer Alouqua, puis il allait lui rendre ses souvenirs sur cette dernière. Il découvrira alors qu’il venait d’assassiner celle qu’il aimait. Nate péterait encore plus les pédales. Certes Okugi aurait pu créer ce faux souvenir, mais le fait de le rendre réel le rendait tellement plus jouissif. Nate se retrouvait juste devant Alouqua et se stoppa.

« Mais qu’est-ce que tu attends, pourquoi tu ne l’as tue pas ? »

Nate répondit alors :

« J’ai certes souffert au cours de ma vie, mais pas au point de vouloir tuer une femme aussi charmante. »

Sans la reconnaitre Nate n’avait nullement envie de la tuer. Par reflexe il s’agenouilla et il toucha la jeune femme et utilisa sa capacité de Kosou, et rapidement il remarqua une anomalie. Oui il faisait partie de ses souvenirs, sous le nom de Nate. Qu’est-ce que cela voulait dire ? Ses souvenirs auraient été touchés ? Il retira sa main d’Alouqua et ferma les yeux.

« Impossible … »

Annonça Okugi, Nate se releva tout en annonçant :

« Me faire nommer Caca, c’est enfantin. »

Nate venait de récupérer tous ses souvenirs ! Ce n’était juste pas croyable, comment avait-il réussi ?

« T’oublie que j’ai plus ou moins les mêmes capacités que toi. J’ai recréé mes souvenirs en double que j’ai cachés au fond de ma tête par sécurité, c’était à ça que tu n’avais pas accès. J’ai ensuite écris Kosou sur ma main droite. Néanmoins je l’ai vu seulement quand je suis arrivé au niveau d’Alouqua. Heureusement qu’importe ce que j’ai vécu, je la trouverais toujours attirante, et ça m’a empêché de passer à l’action. »

Juste après s’être trouvé devant Alouqua il vit sa main droite où était inscrit le mot Kosou. Par reflexe il utilisa cette technique sur cette dernière et se rendit compte de l’incohérence, et ensuite il regarda dans ses propres souvenirs, et remarqua que certains souvenirs étaient cachés, et que seul lui avait la capacité de les déverrouiller. En ouvrant ses souvenirs ces derniers prirent la place des autres, comme une mise à jour.

« Très bien, tu t’es montré malin. Je pourrais changer ton ADN et te transformer en lapin si je voulais. Mais je vais simplement te tuer, comme je l’ai toujours fait avec tous les Nate»



Okugi tendit sa main droite en direction de bandage trainant par terre, et créa une épée à partir de ça. Et il se téléporta à côté de Nate et il déclencha un combat d’épée. Les coups d’Okugi étaient vraiment rapides, et Nate avait vraiment du mal à suivre ce dernier.  Okugi tenta de donner un puissant coup d’épée horizontale, mais Nate le bloqua facilement avec son épée. Le monstre se prenant pour un dieu continua de frapper : il était infiniment plus fort que lui.

« C’est bien beau de se la péter en montant des stratagèmes, mais cela ne compensera pas ta faiblesse. »

Okugi continua d’attaquer et Nate se contenta de se défendre pour le moment, cherchant une solution pour vaincre son adversaire. Okugi cachait sans doute encore pleins de pouvoir, et il ne pouvait pas se permettre de prendre des risques. De plus si Okugi s’impatiente il pourrait très bien utiliser sa capacité de mutation pour transformer Nate en lapin. Mais Nate ne comptait pas à ce qu’Okugi touche à son génome, et pour éviter ça il devait éviter tout contact avec lui.

« Contrairement à toi j’ai réussi à contrôler cette folie, et c’est ça qui va faire la différence ! »

Okugi donna un puissant coup d’épée, obligeant Nate à reculer sous la puissance du coup. Il était en train de prendre l’ascendant, et Nate n’était pas certain de pouvoir s’en sortir encore longtemps. Le monstre répondit alors à Nate :

« Oh car tu penses être lucide ? La vérité Nate, c’est que moi me voile pas la face, toi tu essayes de t’accrocher désespérément à sauver ton fils. Combien d’années as-tu perdu pour le retrouver hein ? Combien de vies sacrifiées ? »

Nate passa à l’action en faisant un saut sur le côté, et rajouta de l’électricité dans son épée pour tenter de rentre son attaque plus puissante. Okugi se retrouva contraint à reculer sous l’impact de la frappe de Nate.

« C’est toi qui ose me dire ça ? Toi qui voyage de dimension en dimension en cherchant désespérément de devenir plus fort pour combler ce manque ? »

Okugi se téléporta juste derrière Nate et frappa sur le côté. Nate put se défendre trop tard et fut partiellement touché par l’attaque de ce dernier. Okugi reparti à la charge et continua à prendre le dessus. Ses coups étaient encore plus forts qu’avant, Nate avait du mal à le contenir : il fallait trouver une solution avant qu’il ne soit trop tard.

« Pourtant Nate, tu es également ici à changer de dimension pour essayer de combler un manque : trouver le meurtrier de ton fils. D’ailleurs ce manque est tellement grand que tu as tenté de le ressusciter, mais tout ce que tu as réussi à faire c’est de rendre vivant le cadavre de ton fils. Et oui j’ai également vu ce passage de ta vie dans tes souvenirs. »

Okugi arriva facilement à passer outre la défense de son adversaire et il allongea son épée et traversa le corps de Nate. Par reflexe ce dernier cracha du sang. Okugi afficha un grand sourire et continua de parler :

« Mais toi-même tu le sais, tout ce qui restait de ton fils c’était son corps, et même si tu tentais de rendre vivant ce corps, tu n’arriveras jamais à récupérer son âme, mais au mieux à en créer une nouvelle. Et ce magma auquel tu as donné naissance dans le corps ton fils, tu l’as nommé Ikikaeru.»

Okugi retira l’épée du corps de Nate et balança le magma au loin, juste à côté du corps d’Alouqua. La blessure que venait de recevoir Nate allait drôlement le handicaper, ce qui n’allait surement pas arranger ce combat. Nate se releva tant bien que mal tout en se tenant avec sa main gauche à l’endroit où il s’était fait embrocher.

« Tu peux discuter autant que tu veux sur ce que j’ai fait, jamais tu ne feras regretter ce que j’ai fait. Je n’ai aucun remord à ce sujet, j’ai fait tout ce que j’ai pu. Mais tout ce que je peux encore faire c’est de trouver le nom de l’assassin. »

Okugi s’approcha de Nate et répondit :

« Ça s’est passé il y a si longtemps ! Il y a de forte chance qu’il soit déjà mort. Mais tu cours quand même après ce fantôme ? Tu ne vis que pour une chimère Tu ne serais pas un peu désespéré ?»

Nate se remit en garde et contra ses arguments en disant :

« Pourquoi cherches-tu à devenir plus fort encore, vu que tu l’es déjà, se serait pas plutôt toi le désespéré ? Et désolé, contrairement à toi j’ai d’autres buts dans la vie à présent»

Nate ne regrettait pas ses actes du passé, même si certains étaient très loin d’être catholique. Sauver son fils était sa première priorité et avait tout tenté pour. Une fois qu’il avait compris que c’était inutile, il était parti à la recherche de l’assassin de son fils. C’était sa raison de vivre en effet. Mais sa raison de vivre à bien changé à présent, et de nouvelles se sont rajoutés. Cette nouvelle raison de vivre était tout simplement ses amis qu’il s’était fait : Enki et Hikaritatsu. Et il n’allait pas bêtement sacrifier sa vie pour seulement retrouver l’assassin de son fils, il comptait bien également profiter de cette amitié, et donc ne pas mourir bêtement pour retrouver l’assassin de son fils.

« Tu as d’autres buts dans la vie, je confirme. Oui tu apprécies ce stupide démon, et je suis encore surpris que tu n’aies pas fui quand tu as affronté sa version dans l’autre univers. Mais sache que l’amitié n’est rien d’autre qu’un échange d’intérêt. Le jour où l’un des deux n’a plus besoin de l’autre, il n’hésitera pas à trahir l’autre. Voici la réalité, Nate ! »

Nate retourna à l’assaut et tenta d’attaquer désespérément son adversaire, mais étant blessé ses mouvements étaient bien moins fluide et Okugi n’eut aucun mal à se défaire de son adversaire. Une nouvelle fois Nate se retrouva propulsé au niveau d’Alouqua.

« Tu es parano Okugi. Tu vis en pensant que tout le monde soit égoïste. Mais ce n’est pas le cas, et tu ne peux pas croire en une véritable amitié. Pourtant tu l’as vu dans mes souvenirs, tu ne peux pas le nier. Et d’ailleurs tu l’avais rapidement supprimé par jalousie. »

Okugi commençait à en avoir sa claque de son adversaire et se fit craquer les doigts. Cette conversation sur l’amitié ne l’intéressait clairement pas, c’était d’un pathétique.

« Très bien Nate, cette conversation a assez duré, de toute manière nous sommes tous les deux trop bornés. J’avoue n’avoir jamais affronté un Nate, aussi …  saoulant. J’ai maintenant choisi ma prochaine destination, se sera ton univers. Et je vais prendre ta place, pas pour essayer de te comprendre, mais simplement pour tuer tous tes proches. Je fais ça pour ton bien, car tu vas pouvoir les retrouver dans l’autre monde… ah mais attends si tu meurs ici, tu te retrouverais dans quel autre monde ? Dans celui de cet univers où le tiens ? Ah dommage, j’aimerais tant savoir ! Ah bah parfait quand mes pouvoirs seront encore plus importants j’irais rendre visite aux morts ! Je suis Dieu après tout,  tout est possible. »

L’énergie d’Okugi augmenta subitement il comptait bien en finir avec son adversaire à présent. Mais ne partit pas à l’assaut en voyant Alouqua se réveiller.

« Il semblerait qu’on est une spectatrice pour ta fin Nate !  Mais elle te rejoindre bien assez vite.»

Nate se releva et se mis en position de combat épée en avant, il n’y avait qu’une chose qu’il pouvait faire : lancer cette technique. Elle lui pomperait beaucoup d’énergie, mais c’était la seule solution pour venir à bout d’Okugi. L’énergie augmenta subitement autour de l’épée de Nate, préparant sa plus puissante technique. Bien entendu Okugi se resta pas de marbre en voyant son adversaire passer l’action.

« Oh, tu utilises ton attaque ultime ! Et tu crois que je vais te laisser faire. »

Okugi se téléporta juste devant Nate et donna un puissant coup d’épée dans celle de Nate, et la brisa en deux. La partie haute de l’épée du scientifique tomba par terre, et se rendit compte que son épée avec uniquement la poigné et une petite partie de sa lame était bien inutile : il était à présent incapable de lancer son attaque ultime. Nate tomba à genoux : son adversaire s’était montré plus malin que lui.

« Oh tu serais enfin en train de te rendre à l’évidence de ma supériorité ? Ta stupide quête t’aura au final conduit à la mort. Et le plus triste c’est que tu ne connaîtras jamais le nom de l’assassin de ton fils. Tout ça pour rien, n’est-ce pas triste ? »

Nate ne répondit pas pour la première fois, ne savant pas quoi répondre tout simplement car il avait visiblement raison. Bien entendu il savait que cette quête pourrait le mener à sa perte, mais au début il était prêt à se sacrifier pour ça, car il n’avait rien à perdre. Mais à présent il avait bien des choses à perdre : Enki, Hikaritatsu et également Rapabienski. Mais en y repensant tout ça pour rien ? Non c’est aussi en partie de cette quête qu’il a pu rencontrer ce beau monde.

« Tu as raison Okugi, suite à la mort de mon fils j’ai eu besoin de m’accrocher à quelque chose pour vivre. »

Okugi afficha un grand sourire.

« J’aime tellement ces 3 mots. Tu as raison. Juste ces mots réunis montrent que j’ai gagné. Et au sujet de tes amis j’ai aussi raison ? »

Nate baissa la tête et annonça :

« Tu as sans doute raison, j’étais trop stupide pour me rendre compte que s’ils étaient proches de moi, c’était seulement dans leurs intérêts. »

Après avoir gagné le combat, Okugi venait finalement d’aussi de gagner dans la discussion, Nate s’étant totalement résigné.

« Très bien tu vas avoir l’honneur de mourir de la main d’un dieu ! »

Okugi se prépara à tuer Nate, mais le magma au sol demanda une dernière faveur :

« Peux-tu me laisser 5 minutes ? »

Okugi haussa les épaules et lui donna sa réponse :

« Ok, j’accepte car je suis de bonne humeur. »

Okugi laissa filler le temps. Le fait d’avoir gagné dans cette argumentation l’avait mis de bonne humeur et à cause de ça il avait accepté les 5 minutes de Nate. Le magma se mit à chuchotter à Alouqua. Mais à la fin du décompte, Okugi remarqua quelque chose d’étrange : L’énergie d’Alouqua partait en direction de Nate, qu’est-ce que cela voulait bien dire ? Par reflexe fit un grand bond en arrière. Le scientifique se releva et afficha un grand sourire. Okugi regarda de plus près et remarqua que l’énergie partait en réalité, en direction de l’épée de Nate.

« Désolé j’ai mentis pour gagner du temps ! »

Alouqua afficha un grand sourire, et Okugi devint fout de rage.

« La salope, elle nourrit ton épée ! »

Nate tendit son épée en direction de son adversaire et annonça :

« Benizakura. »

L’épée cassée se changea en une puissante épée noire, ressemblant étrangement à la technique d’Alouqua. En effet l’ultime de l’attaque de Nate consiste à donner de l’énergie à son épée. Et étant donné que l’épée de Nate venait de manger de l’énergie d’Alouqua, il était normal qu’il prenne plus ou moins la forme de la technique d’Alouqua.

« Même cassé je suis toujours capable d’utiliser mon attaque ultime. Néanmoins j’avais besoin d’énergie pour pouvoir lancer mon attaque ultime. Et du coup j’ai demandé à Alouqua de bien vouloir me donner son énergie. Du coup à présent mon épée contient mon énergie et celle d’Alouqua et mon épée est à présent suffisamment puissante pour pouvoir te tuer. »

Nate n’avait donc pas abdiqué, il l’avait feinté ! Il avait donc donné ce que voulais entendre Okugi pour le rendre de bonne humeur, pour justement gagner du temps. Et grâce à ce temps de gagné son épée a pu se nourrir de l’énergie d’Alouqua en plus de l’énergie de Nate.

« Ce n’est rien d’autre qu’une stratégie de lâche ! »

Il dirigea son épée noire en direction de son adversaire et annonça :

« Lâche ? Venant de quelqu’un ayant besoin de voler les yeux des autres pour devenir plus fort ça ne me touche pas. »

Nate s’approcha d’Okugi se téléporta un peu plus loin et annonça tout en rigolant :

« C’est bien beau d’avoir une magnifique technique ! Mais que vas-tu faire si tu ne peux pas m’atteindre ! Ta stratégie était vraiment bien, vu mais il semblerait que tu es oublié ce détail. Et vu que ta technique pompe pas mal d’énergie, je dirais que tu ne vas pas pouvoir tenir longtemps sous cette forme. Donc je vais rester loin de toi sans que tu puisses m’atteindre, et tu vas perdre ton énergie bêtement. AHAHAH »

Nate avait bien pensé à ça, mais il n’avait pas trouvé de stratégie pour contrer cette téléportation. Oui son ultime était réellement le tout pour le tout et tout allait se jouer maintenant. Nate tenta de s’avancer vers Okugi, mais ce dernier continua à se téléporté un peu n’importe où. Finalement il se téléporta juste à côté d’Alouqua et il reprit son discours :

« Vu que je m’ennuis un peu je pense, que je vais un peu m’amuser avec en attendant que tu t’épuises tout seul. »

Subitement Alouqua se releva, avec beaucoup de difficulté et Nate s’arrêta subitement de marcher. Okugi ouvrit grands les yeux et annonça :

« Oh tu marches ! Un miracle ! »

Alouqua attrapa Okugi et annonça :

« Black Manele. »

En restant au contact de son adversaire les blacks manele se firent de suite détruire après leurs créations. De ce fait les petits bonhommes se liquéfièrent et s’incrustèrent dans tous les yeux d’Okugi.

« MAINTENANT »

Cria Alouqua à Nate. Oui en réalité un plan était bien en marche. Nate n’avait pas que demandé à Alouqua si elle pouvait donner son énergie, il a aussi vu si elle pouvait aveugler son adversaire et elle confirma. En effet Okugi compte sur ses nombreux yeux pour s’en sortir, et l’aveugler devrait grandement la handicaper. Mais un point que Nate n’avait pas prévu c’était produit. Alouqua se tenait juste derrière Okugi, et de ce fait s’il attaquait ce dernier, Alouqua se ferait tuer par la même occasion. Nate resta immobile, n’arrivant pas à se faire à l’idée de devoir sacrifier Alouqua.

« Fais-le, Nate. Tu n’auras pas d’autre opportunité. »

Okugi gesticula pour tenter de se défaire. Il tenta d’atteindre sa montre pour changer de dimension, mais Alouqua tenait bon. Nate se fit à l’évidence : il n’avait pas le choix, mais il hésitait encore. Mais en voyant le regard déterminé d’Alouqua il décida de partir à l’assaut. Il arriva juste devant Okugi et Nate donna un puissant coup vertical tout en hurlant. La puissance du coup coupa en deux Okugi et propulsa le corps de ce dernier et celui d’Alouqua au loin. Nate avait réussi. Juste après l’épée reprit une forme de bâton cassé que Nate rangea dans une poche de sa blouse. Il se précipita vers le corps d’Okugi. Ce dernier était toujours vivant, malgré le fait d’être coupé en deux, mais se trouvait dans un état bien lamentable.

« De qui t’as fait perdre c’est le point que tu me reprochais : l’amitié. Sans Alouqua je n’aurais jamais pu te vaincre, n’est-ce pas ironique ? »

Nate choppa une cigarette dans son paquet, l’alluma et la posa sur sa bouche. Okugi répondit alors :

« Qui d’autre que moi-même aurait pu stopper ma folie.»

Nate forma de l’électricité dans sa main droite pour achever son adversaire. Okugi rigola, et avec le peu de force qu’il lui restait il attrapa sa montre, allait-il se téléporter dans une autre dimension ? Non vu son état cela ne servirait à rien il était condamné. Okugi détruisit la montre juste devant lui en la réduisant en miette.

« Histoire que je ne sois pas le seul perdant dans l’histoire. »

Nate comprit en voyant ce geste qu’il était à présent bloqué dans cette dimension. Au final Okugi resta le même juste qu’à la fin : borné sur ses idées, et un mauvais perdant. Nate prépara à attaquer la tête de son adversaire et annonça :

« Qui a tué mon fils ? »

Okugi rigola et répondit :

« Les méchants ne sont pas toujours ceux que tu crois. »

Okugi n’en dit pas plus. Nate comprit alors qu’il n’avait plus rien à tirer de lui et annonça :

« Adieu, Nate Kurusawu »

Le magma exécuta alors Okugi.



Nate s’approcha du corps d’Alouqua qui a été propulsé plus loin. Heureusement elle était encore vivante. Néanmoins en voyant le corps de plus près il comprit qu’elle était condamné, et que même un scientifique tel que Nate ne pouvait rien faire pour elle. Il s’agenouilla et annonça avec un petit sourire :

« Au final, je me suis trompé. Tu es bien la même que j’ai connu. Très froide, mais au fond tu es quelqu’un de bon. » Nate redressa le corps de cette dernière et reprit son discours. « Lors de notre combat tu aurais eu largement le temps de me tuer lorsque tu m’avais plaqué contre le mur, mais tu n’en avais pas eu le courage. Lorsque tu as vu Enolc partir pour chercher des informations sur notre fils tu l’as tué par peur que quelque chose de mal lui arrive. Et au final si tu as tout fait pour l’ignorer c’était pour le protéger car tu savais que tu serais dangereuse pour lui. »

Alouqua afficha un sourire, et cracha du sang, tachant au passage la blouse du magma.

« Idiot, bien entendu que je t’ai toujours aimé. J’ai pleuré ta mort, c’est pour ça que je suis parti pendant un moment de la base. Mais je ne pouvais pas blâmer les miens, ils ont tout fait dans l’intérêt de gagner la guerre contre Satan. »

Nate caressa les cheveux d’Alouqua mourante. Cela faisait si longtemps qu’il n’avait pas eu l’occasion de caresser les cheveux de sa bien-aimée.

« Okugi m’a dit que tu venais d’une autre dimension … et je suppose qu’il y a une Alouqua aussi là-bas qu’il lui est-il arrivé ? »

Nate n’avait en effet jamais évoqué ce qui était arrivé à Alouqua juste après la mort de son fils. Il se décida alors de donner la réponse à Alouqua.

« La vérité … c’est que je suis incapable de te répondre. Alouqua a disparu juste après la mort de notre fils. Elle l’a fait car c’était trop dure pour nous de rester ensemble. On a décidé de pas se retrouver dans qu’on n’aura pas tiré un trait sur cette histoire. Hélas ça me prend plus de temps que prévu et je n’ai aucune idée si elle est encore en vie. »

Alouqua toucha le visage de Nate et répondit :

« Vu comment tu es actuellement avec moi, je pense que même si tu cherches des réponses, que tu es prêt pour la retrouver. Comment pourrait-elle dire non à un aussi beau magma que toi. »

Nate afficha un grand sourire. Il aurait bien voulu continuer de parler avec elle, mais cela fut ses dernières paroles.

Une heure plus tard.

Nate regarda la tombe qu’il venait de faire dans le désert en l’honneur d’Alouqua. Elle avait raison, au fond de lui il voulait tant revoir sa femme, mais Okugi avait aussi vu juste : Nate était rongé par cette envie de retrouver le meurtrier de son fils.

« Je te promets Alouqua, que je te retrouverais, et je t’apporterais la tête ce cet enfoiré. »

Il tourna sa tête vers une autre tombe qu’il avait creusée, celle d’Okugi. Le temps sera à présent long, il devait recréer une machine pour changer de dimensions. Cela allait lui prendre du temps : il était seul pour la construire, mais en plus il allait devoir se batte pour trouver du matériel. Cela pourrait lui prendre bien des années … Mais Nate n’abdiquait pas, et attrapa son paquet de clope, mais il remarqua un détail bien embêtant : il n’y en avait plus.

« Le temps risque d’être long … »



Un an plus tard

Nate avait créé un QG dans la ville désertique de Kazan, l’endroit où il avait le plus de chance du trouver du matériel. Mais l’avancé de passa pas comme prévu, il était très loin d’avoir terminé sa machine. Oui cela allait lui prendre sans doute une éternité. Certes en tant que magma il aurait toute sa vie devant lui, mais pas forcément ses proches.
Nate avait légèrement changé : il était à présent mal rasé. Oui même les magmas peuvent avoir un peu de pilosité, même si sa pousse très lentement. Nate dépité sorti de son laboratoire tout en frappant avec son pied dans un canard en plastique qu’il avait trouvé par terre.

« Je crains de ne pas pouvoir respecter ma promesse, Alouqua … »

Au final il repartait avec un indice le fait que les méchants n’étaient pas toujours celui qu’on croyait. Serait-il possible qu’en voyant l’histoire d’Okugi, qu’un magma soit bien à l’origine du meurtre de son fils, tout simplement par peur de voir un être venant d’un démon et d’un magma ? Une situation qui ressemblerait d’ailleurs étrangement à Alricaus. Nate comptait faire un tour en ville, quand il sentit au loin plusieurs auras. Il regarde le beau monde arriver. C’était Ichiji accompagné d’Aisu, de Warui de Goudou et même étrangement d’Alricaus.

« Comment … vous êtes arrivé ici ! »

Ichiji répondit avec un grand sourire :

« Hey hey, tu peux le remercier. »

Ichiji se poussa et laissa place à un autre invité : Rapabienski.

« Salut. »

Annonça simplement le terrien. Nate retrouva son vieil ami qui l’avait retrouvé.

« Mais comment tu as fait pour me retrouver ? »

Pour une des rares fois, Rapabienski allait faire un long monologue.

« Warui est venu me voir pour m’expliquer la situation. J’ai récupéré le morceau de bandage d’Okugi et j’ai fait des tests. Et j’ai eu la confirmation qu’il venait d’une autre dimension. J’ai donc ensuite configuré la machine pour venir dans ce monde. Hélas tout ceci a pris du temps, et nous étions pessimistes, mais au final c’est un succès. »

Nate tourna ensuite sa tête vers Alricaus et demanda :

« Pourquoi est-il là ? »

Ichiji expliqua :

« Alricaus nous a aidé, car j’étais venu à la base le voir pour le supplier de sauver Kuniyoshi, ce qu’il a fait. » Kuniyoshi se montra à son tour, pour la plus grande joie de Nate. « Ensuite il a voulu nous aider à te retrouver, en guise de remerciement pour avoir sauvé la vie de Lucifer. »

Alricaus annonça alors :

« Et à présent nous sommes quitte. »

Tout le beau monde retourna dans la dimension ou la guerre s’était déroulé. Nate et Rapabienski se trouvèrent devant le portail et Noboru arriva à son tour en sortant du portail. Il était resté dans le laboratoire de Nate afin de s’occuper du portail. Ichiji annonça :

« Cette fois-ci il est grand temps de se dire vraiment en revoir. »

Nate acquiesça et tout le monde se saluèrent. Nate tourna sa tête une dernière fois vers Kuniyoshi et s’approcha de ce dernier et le serra dans ses bras. Ce fut la dernière action de Nate dans cet univers, avant qu’il retourne dans le sien, en compagnie de Rapabienski.





Laboratoire de Nate, Notre univers.

Rapabienski regarda Nate et annonça :

« Pendant ton absence tu as reçu un gâteau de la part d’Enki. Je l’ai mangé. »

Nate afficha un sourire, Enki s’inquiétais sans doute pour lui, et pour cause il était parti longtemps. Plus d’un an. Oui ce fut un sacré voyage. Mais il avait bien mérité son repos.

« Johan tu pourras me faire un rapport de tout ce qu’ai raté ? Mais avant je vais me faire une petite sieste ! »

« Ok »

Répondit Rapabienski. Alors que Nate s’apprêta à partir, Rapabienski lui tendit un papier et lui annonça :

« Ton analyse est terminé. »

Nate l’attrapa, il avait presque oublié le fait qu’il avait fait un test pour savoir s’il venait bien de cette dimension. C’est d’ailleurs cette même machine qui avait permis à Rapabienski de le retrouver dans le bon univers à partir du bandage d’Okugi. Nate continua sa route, retira sa blouse et se jeta sur son lit. Il ouvrit le papier pour lire le résultat :

Spoiler:
 



----------------------------------------------------------------------------------

Remerciement:
 


qqdqdq


Dernière édition par Kami le Mer 19 Aoû - 22:12, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Cyborg
Masculin Age : 71
Date d'inscription : 17/07/2015
Messages : 38
Bon ou mauvais ? : 69
Zénies : 69
Résidence du personnage : 69
Points de jeux : 69

Techniques
Techniques illimitées: Zeub Zboub Zeuby
Techniques 3/combat: Zboubator Zboubacon
Techniques 1/combat: Zobification

MessageSujet: Re: NATE avec un titre très très long   Dim 26 Juil - 22:03
Si on pisse sur un magma il meurt ?
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Masculin Age : 27
Date d'inscription : 11/07/2015
Messages : 151
Bon ou mauvais ? : Neutre
Zénies : 1620 (+150 pour alliance)
Résidence du personnage : Magma
Points de jeux : 42

Techniques
Techniques illimitées: Firehaméha - Hi no Seigyo - Metamorphose
Techniques 3/combat: Akumahi - Shukumei
Techniques 1/combat: Shounetsujigoku

MessageSujet: Re: NATE avec un titre très très long   Mer 29 Juil - 10:32
Et si on passe sur ta mère elle meurt ?


qqdqdq
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: NATE avec un titre très très long   
 
NATE avec un titre très très long
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VO avec sous titrage VO
» j ai des souci , je debute depuis ce jour avec linux fedora
» Lecture video interrompue avec mise en tampon
» probleme avec les cellules d'excel sur la mise en forme
» [Résolu]Mis a jour impossible avec Antivir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sanghoussam :: RPG :: Magma-